Une intersyndicale de l’enseignement professionnel (Unsen-CGT, FO, Snep-FSU, Snuep-FSU et Sud-éducation) a demandé mardi 13 mai 2008, un moratoire sur la généralisation du bac pro en 3 ans. Les syndicats réclament qu’ « une évaluation soit menée sur les trois années à venir afin de connaître les effets négatifs et positifs de cette réforme ».

Ils dénoncent la teneur du relevé de conclusions rédigé à l’issue du protocole de discussions sur la rénovation de la voie professionnelle entre le ministère de l’Education nationale et six syndicats (Snetaa-EIL, Sgen-CFDT, SE-Unsa, Snalc-CSEN, SNPDEN-Unsa, I&D-Faen).

Ce document a été rendu public le 2 mai dernier. Pour Alain Vrignaud, secrétaire nationale de l’Unsen-CGT, la rentrée 2008 va être chaotique. « Rien n’a été mis en place pour l’orientation, les parents n’ont pas été clairement informés, sans parler des professeurs principaux de 3ème », explique-t-il.

Source : AEF