Le conseil municipal de Rennes, réuni, lundi 5 mai 2008, a émis un avis défavorable à la proposition de carte scolaire décidée par l’inspection académique d’Ille-et-Vilaine pour la rentrée. Ce projet prévoit en effet la suppression d’une dizaine de postes dans le premier degré sur la ville de Rennes. Pour Gwenaële Hamon, adjointe au maire déléguée à l’éducation et à la jeunesse, « ces projets de retraits pèsent globalement sur les populations les plus fragiles ».

Parmi les suppressions, sept concernent les Rased (réseau d’aide spécialisé aux élèves en difficulté), deux autres la CLIN (classe d’initiation d’enfant étrangers primo-arrivants) de Louise-Michel, et les gens du voyage. Selon l’académie, en dix ans, les écoles de cours élémentaires et primaires ont vu leurs rangs perdre plus de 3 000 élèves, soit une baisse de 20%. Elle se base donc sur ces statistiques pour formuler ses propositions de carte scolaire. La municipalité admet cette baisse mais nuance : « le PLH (Plan Local de l’Habitat) montre ses premiers effets puisque l’on note un ralentissement de la baisse démographique ».

Source : rennes-infhonet.fr