Le mouvement des lycéens, mobilisés contre les suppressions de postes à la rentrée prochaine, est instrumentalisé par les syndicats de la Fonction publique, a estimé Eric Woerth, dimanche 4 mai 2008, lors du Grand Rendez-vous Europe 1-TV5-Le Monde. « Je trouve que les lycéens seraient mieux dans leurs classes. J’aime beaucoup les lycéens, ils ont certainement beaucoup de choses à dire mais (…) aujourd’hui les lycéens étudient dans de bien meilleures conditions qu’il y a vingt ans », a-t-il précisé.

Par ailleurs, le ministre de la Fonction publique a décerné un zéro à Gérard Aschieri, secrétaire général de la FSU. « J’ai beaucoup de respect pour lui, c’est un homme intelligent, mais il se trompe totalement, il a tout faux, il aurait un zéro marqué sur sa copie », a-t-il déclaré au sujet des suppressions de postes dans les collèges et lycées prévues à la rentrée. « Parce qu’il ne voit le système de l’Education nationale que dans l’immobilisme le plus total et veut toujours tout protéger », a-t-il ajouté.

Source : Le Journal du Dimanche, Le Figaro