Accueil scolaire Torcy, le rendez-vous de la dernière chance ?

Après toute une carrière de conseillère d’orientation, Nicole Dufrenoy a ouvert, avec le concours de la mairie de Paris, un centre destiné à accueillir les collégiens provisoirement exclus de leur établissement.

« Fille d’un notaire de l’Aisne, j’ai été élevée dans une famille bourgeoise, où les femmes ne travaillaient pas. Elles se mariaient et avaient beaucoup d’enfants. » Nicole Dufrenoy est restée célibataire. Pourtant, à sa façon, des enfants, elle en a eu des milliers depuis 1965. Elle achève alors des études de psychologie et entre dans l’Education nationale comme conseillère d’orientation. « Je n’ai jamais voulu être enseignante. En fait, je souhaitais m’occuper de jeunes, mais individuellement, pas en groupes. Et j’ai choisi le public, car je souhaitais que tous ceux qui avaient besoin d’aide puissent venir la demander gratuitement. »

Un premier virage

La vie professionnelle de Nicole Dufrenoy amorce un premier virage en 1990, quand elle devient responsable d’un service auprès du tribunal pour enfants de Paris. A l’occasion de cette mission, elle découvre l’univers carcéral : pendant neuf ans, elle se rend, une fois par semaine, au centre de jeunes détenus de Fleury-Mérogis. Elle termine ensuite sa carrière au rectorat de Paris, où elle est responsable de la mission d’insertion des élèves de plus de 16 ans sortis du système éducatif sans qualification. Elle participe également à la mise en place des premières classes relais de la capitale. « L’objectif était, déjà, de permettre à des élèves de collège en grande difficulté de passer un certain temps dans une structure où on les regroupait à une petite dizaine, pendant plusieurs mois, pour travailler sur leurs problèmes scolaires tout en les ouvrant sur d’autres activités. »

Une retraite active

Une fois en retraite, Nicole Dufrenoy s’engage dans plusieurs associations, dont celle des Pupilles de l’enseignement public (Pep), « un mouvement d’éducation populaire, complémentaire de l’Education nationale ». Son action au rectorat lui ayant valu une certaine notoriété, elle est contactée par la mairie de Paris. Objectif : voir si l’association est capable de mettre en place une structure d’accueil pour les élèves exclus temporairement de leur collège. Son projet retenu, le centre ouvre ses portes à la rentrée 2006, rue de Torcy, dans le 18ème arrondissement. « Il concerne les dix collèges du 18ème, et vient d’être élargi à deux établissements du 19ème. La première année, nous avons accueilli une centaine d’élèves. Cette année, nous ne serons sans doute pas loin du double. »

Ecole et karaté

Les élèves passent une semaine dans le centre, et ne sont jamais plus de huit simultanément. Toutes les matinées sont consacrées au travail purement scolaire, avant un déjeuner à la cantine, une heure de sport sur un terrain mis à leur disposition par la mairie, suivie de diverses initiations : karaté, ateliers d’expression orale, écrite et corporelle encadrés par un comédien, découverte de la ville ou d’un musée, percussions… « L’objectif est double : ne pas laisser les adolescents exclus une semaine livrés à eux-mêmes, et leur permettre de réintégrer le collège dans un autre état d’esprit. A quelques rares exception, en petits groupes et en leur accordant du temps, les enfants ne sont pas trop difficiles à gérer. Nous prenons de leurs nouvelles un mois après leur départ. Et, le plus souvent, elles sont bonnes. Mais ne nous racontons pas d’histoires : certains ont quand même été mis à la porte définitivement. »

Patrick Lallemant

Nicole Dufrenoy en cinq dates

1965 : intègre l’Education nationale, en tant que Conseillère d’orientation
1990 : devient responsable d’un service auprès du tribunal pour enfants de Paris
2000 : est nommée au rectorat de Paris
2005 : part en retraite
2006 : ouverture de l’accueil scolaire Torcy

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.