Programmes du primaire : C’est le premier étage de la fusée réussite pour tous, selon Darcos

- Il a présenté mardi 29 avril un nouveau texte

Xavier Darcos a présenté, mardi 29 avril 2008, les nouveaux programmes de l’école primaire recentrés sur « les fondamentaux ». « Une nouvelle école primaire sera là, sans révolution (…) mais en rupture », a-t-il déclaré. « C’est le premier étage de la fusée ‘réussite pour tous' », a-t-il ajouté. Par rapport à la première ébauche, l’apprentissage du passé antérieur, de la voix passive, du subjonctif ou encore du complément d’agent dès le primaire resteront cantonnés au collège.

De même, l’apprentissage de la technique opératoire est reporté au cycle 3 (CE 2). En parlant de ces retouches, Xavier Darcos a écarté toute idée de recul et a parlé d' »enrichissement » du projet. Il a ainsi expliqué que son texte tenait compte des consultations des enseignants, des parlementaires et des parents d’élèves. Il devrait être mis en œuvre dès la rentrée prochaine.

Suite à cette annonce, les syndicats d’enseignants ont dénoncé une vison « passéiste » de l’école. La nouvelle mouture des programmes de l’enseignement primaire « ne change pas les défauts de conception du projet », « au-delà de retouches cosmétiques », estime le SE-Unsa. Pour le SNUipp-FSU, contrairement aux promesses de M. Darcos sur la liberté pédagogique des enseignants, le texte demeure trop prescriptif. Pour le Sgen-CFDT enfin, le ministre essaye de « concilier l’inconciliable » entre deux visions de l’école, celle dite des « pédagogistes » et celle d' »une nébuleuse qui fait son lit depuis des années d’une prétendue faillite de l’école ».

Par ailleurs, selon un sondage sur la « perception des nouveaux programmes de l’école primaire par les parents d’élèves », effectué les 10 et 11 avril 2008 par l’institut TNS-Sofres pour le ministère de l’Education nationale, 80% des parents jugent que l’école primaire prépare bien les enfants à l’entrée en sixième. Interrogés sur le recentrage des apprentissages de l’école primaire sur les savoirs essentiels (lire, écrire, compter), 81% des sondés y sont favorables contre 7% des parents qui jugent que cela va « dans le mauvais sens ». Ce sondage a été réalisé auprès de 500 parents d’élèves du premier degré.


Source : Le Monde, 20 minutes, Le Figaro

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.