Académie de Lyon : Les néo-titulaires préfèrent le primaire

- Dans le secondaire, entre 2003 et 2007, les postulants sont passés de 3 000 à 2 151

Les candidats aux postes d’enseignants privilégient le primaire par rapport au secondaire. L’académie de Lyon n’y échappe pas. En effet, le nombre de postulants au concours de professeur des écoles est passé de 2 036 à 2 437, entre 1997 et 2007. Dans le même temps, les candidats aux différents CAPES externes sont passés de 2 889 en 1997 à 2 151 en 2007. Un pic à plus de 3 000 postulants avait même été atteint en 2003.

La diminution des postes ouverts aux concours est une des raisons expliquant cette baisse. Toutefois, d’autres éléments entrent en compte comme l’image du métier. « A force de leur répéter nuit et jour que ce qui les attend est terrible, ils sont désabusés », indique un professeur d’IUFM. « Ils ont l’impression qu’ils ne pourront pas transmettre correctement ce qu’ils savent », précise une autre formatrice.

Autre frein, les contraintes liées au début de carrière. A la dernière rentrée, 42,5% des nouveaux enseignants en France ont été affectés à Créteil ou à Versailles. Outre l’éloignement, les débutants se retrouvent trop souvent dans des établissements difficiles. Dans le primaire, plus d’un quart des nouveaux enseignants sont également affectés dans des écoles dites « sensibles ». La différence : ils restent dans leur département.

Source : Le Progrès

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.