Le rectorat de Paris a mis en place une cellule spéciale pour aider les professeurs des écoles. En effet, depuis 2005, le nombre d’enfants perturbateurs a augmenté dans les écoles primaires. Cela est lié indirectement à la loi sur le handicap qui oblige l’Education nationale à accueillir tous les petits, y compris ceux qui ont des troubles du comportement.

Appelé R’école, le dispositif est composé d’enseignants spécialisés et de psychologues. Il a pour but de trouver des solutions pour permettre à l’enfant de retrouver sa place d’élève et à l’enseignant de mieux gérer ces situations. Tiphaine Lenfant, enseignante spécialisée de R’école, le fait très bien remarquer : « il faut d’abord faire comprendre aux enseignants que l’enfant va rester, qu’il faut adapter les méthodes d’apprentissage ». Si nécessaire pour mener à bien sa mission, R’école fait intervenir un médiateur durant six semaines.

Son rôle est de personnaliser la journée de l’enfant et de le maîtriser en cas de crise. A noter, R’école, qui existe depuis deux ans, est de plus en plus sollicité.


Source : Le Figaro