Une circulaire de la DGRH (direction générale des ressources humaines) des ministères de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur précise les modalités de mise en oeuvre de la réforme de la « formation professionnelle tout au long de la vie » pour les agents de ces deux ministères. Le document indique que l’année 2008 constitue « une année de transition au cours de laquelle seront ouverts plusieurs chantiers ».

Ainsi, le plan de formation devient « le document pivot » de la formation professionnelle. Il décrit, pour une année, la politique de l’administration ou du service, en recensant toutes les actions de formation que ces derniers entendent conduire. Par ailleurs, le document prévoit la création d’un entretien de formation. Ce dernier « doit permettre d’ouvrir le champ des pratiques professionnelles aux questions de formation ». De même, au cours de l’année 2008 sera créé un outil de gestion pour calculer les droits acquis et la consommation du DIF par chaque agent.

« Il fera l’objet d’un développement dans le cadre du nouveau Sirhen (Système d’information ressources humaines de l’éducation nationale) ». En attendant que l’outil soit opérationnel en 2009, la circulaire préconise le recours à « un outil de comptage provisoire ». Pour être éligible au DIF, une action doit obligatoirement être inscrite au plan de formation. Enfin, au plan national, un comité de pilotage « aura pour mission principale d’animer le déploiement de la réforme ». Il suivra les chantiers nationaux, recensera les bonnes pratiques et produira des « outils communs ».

Source : AEF