Paris : les poux passés au peigne fin

- Une équipe de chercheurs a lancé dans les écoles élémentaires une étude sur ces parasites

Depuis janvier, une étude sur les poux, menée par des chercheurs français, a été lancée dans les écoles élémentaires de l’académie de Paris. Le dispositif imaginé par la Société française de dermatologie et la Ville a reçu l’accord des deux fédérations de parents d’élèves. « Chaque fois que des poux sont repérés sur une tête d’enfant, l’alerte est donnée », explique Geneviève Richard, chef du service de santé scolaire de la ville de Paris.

Un médecin vérificateur se rend sur place, inspecte les cuirs chevelus et effectue des prélèvements au peigne fin sur les têtes colonisées. Sa moisson est confiée à un laboratoire pour une série de tests. Une centaine d’écoles devraient être inspectées d’ici au mois de juin. Et les résultats publiés à la fin 2008.

Selon les chercheurs, les poux auraient muté génétiquement. Habitués aux shampoings insecticides, les poux se seraient adaptés. « C’est darwinien », résume Olivier Chosidow, dermatologue à l’hôpital Tenon et responsable de l’équipe de recherche.

L’objectif de cette étude inédite n’est pas de mettre au point des traitements, ce travail revient aux laboratoires pharmaceutiques. L’ambition est avant tout épidémiologique : les chercheurs espèrent aboutir à une cartographie du degré de résistance des poux à Paris. En France, la « pédiculose » est une maladie qui vise particulièrement les 6-8 ans.

Source : Libération

Partagez l'article

Google

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.