Hélène Lamarche : l’image, sa fabrication, son sens

Enseignante en arts plastiques dans un collège de La Rochelle1, spécialiste en Image et Techniques de Communication (ITC), Hélène Lamarche aide ses élèves à comprendre les images qui les entourent. Et à en fabriquer. Adepte de la pédagogie de projet, elle favorise les rencontres et collaborations avec les artistes et réalisateurs.

« Donner envie de construire ». Dans la bouche d’Hélène Lamarche, la phrase revient souvent. De ce leitmotiv s’inspirent les pratiques pédagogiques de la jeune femme et sa volonté farouche d’ouvrir le collège vers l’extérieur. « Comprendre, rencontrer, échanger et faire » : dans l’établissement de Charente-Maritime où elle enseigne les arts plastiques et dispense les cours d’infographie de la section ITC depuis quatre ans2, Hélène Lamarche mêle pratique et théorie grâce à ses expériences professionnelles passées.

Des musées…

« Mon envie de transmettre quelque chose autour de l’art contemporain et de l’image est née d’un parcours un peu chaotique ! » Et pourtant cohérent : en 1991, son bac A2 en poche, l’étudiante bordelaise prend la route de Sceaux pour intégrer une classe d’hypokhâgne. Plus attirée par l’histoire de l’art que par les lettres, elle obtient une maîtrise dans cette discipline. Elle parfait sa formation et sa pratique dans des ateliers de peinture et de gravure avant de s’immerger, trois années durant, dans le milieu professionnel des galeries d’art et des musées. En 1998, la coupure avec cet univers est consommée : « la conservation et la valorisation artistiques ne me suffisaient plus. À l’inverse, le social et la pédagogie commençaient à m’attirer ».

…aux quartiers

Hélène Lamarche se forme à l’encadrement des jeunes et à la coordination d’activités en centre de loisirs. En 1999, elle accepte un poste au service municipal jeunesse de Saint-Ouen. Là, elle met en place et anime un atelier multimédia3 auprès d’adolescents en difficulté qu’elle fait notamment travailler sur des logiciels d’infographie. Avec l’aide d’un réalisateur4, elle les implique dans divers projets vidéo de films documentaires. L’expérience « passionnante, mais éreintante » prend fin en 2001. De retour dans la capitale girondine, la jeune femme renoue avec l’atmosphère des ateliers d’art. En 2002, elle remporte un prix de gravure5 (et la bourse qui l’accompagne) et décide de se consacrer à l’enseignement artistique. Sans quitter l’atelier de gravure, elle prépare le CAPES avec l’aide du CNED. Et l’obtient en 2003.

Du collège…

Répondant aux critères du poste à profil « infographie multimédia » à pourvoir au collège Missy à La Rochelle, Hélène Lamarche intègre l’établissement à la rentrée 2004. Conformément au programme établi avec l’inspectrice d’académie, elle inscrit les élèves de la section ITC dans une dynamique de projets d’animations en lien avec l’art contemporain. Cette démarche la conduit à faire réfléchir ses élèves sur différents supports dont des films documentaires. A l’instar de celui de Pascal Globot intitulé « Du kinder surprise considéré comme une œuvre d’art ». « Nous avons reçu le réalisateur dans notre classe, tenté de comprendre sa vision et son propos avant de nous lancer dans un travail d’animation sur ce même thème »6. L’enseignante multiplie en outre les projets de réalisations vidéo7. Des reportages, comme « Parcours d’immigrés » (réalisé en 2006 en collaboration avec Yves Delieutraz), donnent aux élèves l’occasion de mettre en pratique, caméra au poing, ce qu’ils ont appris sur le cadrage, la prise de son, les techniques d’interview « mais aussi d’aller à la rencontre de l’autre, de s’intéresser à leur ville et de se confronter à des questions d’actualité ».

…à l’académie

« Bien entendu, les élèves sont formés au cadrage, au montage et aux techniques de l’animation virtuelle. Mais l’objectif de cette section n’est pas tant de fabriquer des génies en TICE que de sensibiliser les jeunes à la valeur et à la signification de l’image, qu’elle soit fixe ou animée. De leur permettre d’en avoir une approche analytique et critique ». Soucieuse de considérer les élèves « dans leur globalité », Hélène Lamarche s’intéresse aussi à l’avenir de sa discipline. Nommée responsable du site académique « Arts Plastiques » de Poitiers depuis deux ans, elle se fait l’écho des pratiques pédagogiques, de la vie artistique des établissements, de la place de l’image et des TICE dans l’enseignement des arts plastiques à l’échelle de l’académie. « Faire le lien, provoquer la rencontre, répertorier les outils actuels et savoir à quelles fins les utiliser ». Creuser la matière, sans fin.


 


Marie-Laure Maisonneuve


(1) Le collège Missy à La Rochelle.
(2) En place depuis une dizaine d’années dans ce collège, les cours de la section Image et Technique de Communication sont conjointement assurés par deux professeurs d’arts plastiques. Ils se composent de séances d’arts plastiques et de cours spécifiques (en groupes réduits) d’analyse d’image et d’infographie.
(3) Yves Delieutraz
(4) Qui proposait diverses activités : infographie, roman-photo, musique assistée par ordinateur, jeu vidéo, bureautique, rédaction de dossiers et documents scolaires…
(5) Prix de la fondation Jean-Claude Reynal
(6) Voir la fiche pédagogique réalisée par Hélène Lamarche au sujet de ce film, les explications des élèves et leurs réalisations.
(7) Subventionnés par le CLEMI (Centre de Liaison de l’Enseignement et des Médias d’Information)

Hélène Lamarche en cinq dates

1991 : intègre hypokhâgne à Sceaux (lycée Lakanal).
1995-1998 : obtient une maîtrise en histoire de l’art, suit des formations en atelier et enchaîne les emplois dans les musées et galeries d’art.
1999-2001 : s’oriente vers le social et anime l’atelier multimédia du service municipal jeunesse de Saint-Ouen. 2002 : obtient un prix de gravure à Bordeaux.
2006 : enseignante à La Rochelle, réalise « Parcours d’immigrés » avec ses élèves.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.