Polémiques autour du projet baptisé ‘base élèves’

- Enseignants, parents et associations de défense des droits de l'homme y voient une dérive vers le ''fichage'' des enfants

Une base de données informatisée, baptisée « base élèves » crée la polémique. En cours d’expérimentation dans des écoles maternelles et primaires, cette base, alimentée par les maires et directeurs d’écoles, doit être opérationnelle à la rentrée scolaire 2009. Ce procédé inquiète enseignants, parents et associations de défense des droits de l’homme. Ils y voient une dérive vers le « fichage » des enfants. Selon le ministère de l’Education nationale, ce fichier va permettre une meilleure gestion des effectifs et le suivi du parcours scolaire des élèves. Mais quelles sont les informations recensées dans cette base ? Outre l’âge et le nom de l’écolier, des éléments sur ses aptitudes, son absentéisme, son éventuel suivi psychologique ou social sont également répertoriés.

Michel Ricard, secrétaire général de l’inspection académique d’Aix-Marseille, indique que seuls les directeurs d’école, les maires et les inspections académiques y auront accès grâce à un code ne leur permettant de consulter que les éléments les intéressant directement. Les maires ne pourront par exemple accéder qu’aux données relatives à l’identité de l’enfant mais pas à ses besoins éducatifs. Pour Alain Barlatier (FSU), la dérive est possible. En effet, « avec la loi de prévention de la délinquance de 2007, qui préconise le partage des fichiers entre maires, professionnels de santé, policiers, magistrats…, rien n’empêchera d’aller y puiser pour détecter les délinquants précoces ou faire la chasse aux sans-papiers », explique-t-il. Pour sa part, Philippe Dieudonné (LDH) réclame « un fichier sans nom », « comme à l’Insee ».

Source : AFP

Partagez l'article

Google

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.