‘J’aime l’école maternelle, je veux la sauver’

- Un inspecteur de l’Education nationale propose dans un ouvrage de la réformer ou de la fermer

« Il faut fermer les écoles maternelles. » Tel est le titre de l’ouvrage écrit par un inspecteur de l’Education nationale sous le pseudonyme de Julien Dazay. « J’aime l’école maternelle, je veux la sauver. J’ai utilisé volontairement un titre provocateur, mais c’est pour attirer l’attention sur certains problèmes », explique-t-il. Il estime ainsi que « la maternelle creuse les inégalités au lieu de les résorber. Elle ne prépare pas tous les élèves de la même manière. Les objectifs à atteindre et les programmes sont trop flous ».

« Contrairement à ce que pensent beaucoup de parents, l’école maternelle n’a pas vocation à être une garderie. Sinon pourquoi payer des enseignants pour cela ? », interroge cet inspecteur. « Si l’école maternelle reste telle qu’elle est, alors mieux vaut transférer cet argent aux municipalités pour qu’elles mettent en place des garderies », précise-t-il.

Par ailleurs, selon lui, « la place de la grande section de maternelle est à redéfinir. Il faudrait qu’elle soit vraiment intégrée au ‘cycle 2′, et que l’école soit obligatoire dès l’âge de 5 ans, pour qu’il y ait une vraie classe de ‘préparation’ au CP ». Et d’ajouter que les deux autres sections de maternelle doivent être également réformées, « avec des règles posées par l’Etat qui fixent le programme, avec des matières bien définies : maths, français, sciences, etc. et un nombre d’heures précis ».

« L’école est un peu archaïque, c’est un domaine difficile à faire bouger (…). Elle ne remplit plus sa mission, donc il est urgent de la réformer. Ce sont nos enfants qui sont en cause, nous n’avons pas droit à l’erreur ! », conclut-il.

Source : Le Figaro

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.