Passer le bac en deux ans

- Un groupe sénatorial travaille sur la question

Passer le bac en deux ans, réduire le nombre d’épreuves : ce sont les premières idées avancées par un groupe de travail sénatorial intitulé « A quoi sert le baccalauréat ? ». Ce groupe présidé par le sénateur UMP Jacques Legendre (Nord) auditionne, depuis la fin du mois de décembre, des spécialistes de l’éducation. Leur rapport sera remis en mai.

« J’espère bien que certaines de mes idées seront reprises », explique le sénateur dans une interview donnée au Figaro, le 1er mars 2008. En effet, courant mai, Xavier Darcos, ministre de l’Education nationale, devrait annoncer ses premières pistes de réforme du lycée. Jacques Legendre espère bien influer sur ces choix. « Nous ne voulons pas arriver après la bataille. »

Son objectif est d’avancer des propositions pour lutter contre l’échec massif des étudiants au cours de leurs premières années dans l’enseignement supérieur, et de présenter un état des lieux du bac. Selon Jacques Legendre, une des pistes étudiées est de passer le bac en deux ans. Le nombre d’épreuves nécessaires pour tester la valeur d’un candidat est également l’un des thèmes de réflexion. « Pour beaucoup de spécialistes, quatre ou cinq devraient suffire », rappelle-t-il.

Par ailleurs, une meilleure organisation matérielle du bac est envisagée. Enfin, les sénateurs participant au groupe de travail, réfléchissent à l’idée d’une dose de contrôle continu, « même si c’est un point délicat puisqu’on peut nous reprocher de vouloir un bac maison et non plus un examen national ».

« Les sénateurs n’ont pas terminé le travail », a réagi Brigitte Gonthier-Maurin, sénatrice CRC membre du groupe de travail du Sénat sur le baccalauréat, suite aux propos tenus dans le Figaro, par le sénateur Jacques Legendre. Elle a ajouté que les pistes de travail retenues par le sénateur Legendre sont elles-mêmes « objet de débats ».

Source : Le Figaro

Partagez l'article

Google

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.