Appel à la grève le 18 mars

- Une intersyndicale proteste contre les conclusions du rapport Pochard, la dotation horaire globale et la réforme du bac pro

Une intersyndicale du second degré (FSU, CGT, FO et Sud) a appelé dans un communiqué, « à participer massivement à la journée de grève et de manifestations du 18 mars et à se réunir pour débattre des suites afin de porter les revendications pour l’emploi public dans l’Education ». Ces syndicats protestent contre les conclusions du rapport Pochard sur la redéfinition du métier enseignant, l’attribution de la dotation horaire globale pour la rentrée prochaine et la réforme du bac professionnel en 3 ans.

Le Snalc, le Sgen-CFDT, le SE-Unsa, le Snetaa et le SNCL-FAEN n’ont pas souhaité s’associer à cette journée de mobilisation. Luc Bérille, secrétaire général du SE-Unsa, ne souhaitait pas établir un lien entre deux revendications de nature différente: « les question de dotations horaires et la critique du rapport Pochard ».

« Je refuse de m’associer à un mouvement qui ne vise qu’à l’immobilisme sur le dossier de la redéfinition du métier enseignant », a expliqué pour sa part Thierry Cadart, secrétaire général du Sgen-CFDT. De son côté, le SNCL-FAEN diverge sur la modalité d’action retenue par l’intersyndicale, à savoir la grève. Enfin, le Snalc a estimé qu’il ne pouvait pas s’associer au rejet du bac pro en 3 ans alors qu’il est engagé dans un protocole de discussion avec le ministère sur la réforme de ce bac.

Source : France Info, AFP, AEF

Partagez l'article

Google

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.