Les ‘dotations horaires globales’ inquiètent les collèges et les lycées

- Les établissements d’éducation prioritaire craignent d’être fuis et ghettoïsés

L’annonce des « dotations horaires globales » (les postes et les heures supplémentaires) attribuées à la rentrée 2008 sème le trouble dans les collèges et les lycées. L’inquiétude touche particulièrement les établissements d’éducation prioritaire (ZEP) qui ont déjà perdu des effectifs avec l’assouplissement de la carte scolaire l’an dernier et qui craignent d’être « fuis » et ghettoïsés avec sa suppression cette année.

« Il faut arrêter ce serinage sur les moyens » a estimé jeudi 14 février, Xavier Darcos, lors d’une présentation des dispositifs « d’excellence » pour les banlieues. « Si la réussite scolaire passait par l’importance des moyens, on devrait être les meilleurs d’Europe, a-t-il ajouté, or nous sommes à la traîne dans les classements internationaux. » Selon le ministre de l’Education, il est possible de travailler autrement et mieux avec moins de personnels.

Solutions pour combler les postes retirés : supprimer les options rares et les dédoublements de classes, multiplier les vacataires, et nommer des enseignants remplaçants (TZR) dans les classes. Depuis plusieurs mois, Xavier Darcos et Eric Woerth proposent une nouvelle alternative. En effet, la grande nouveauté, ce sont les heures supplémentaires (défiscalisées) distribuées en abondance aux établissements.

« A la place des postes, on nous propose d’en faire, confirme Isabelle Cannoodt, enseignante de français au collège Georges-Clemenceau (Paris), mais ça ne nous intéresse pas : les conditions d’enseignement sont déjà difficiles, la qualité des cours s’en ressentirait ». « On fait une sorte de chantage aux heures sup, explique Thierry Ananou, le délégué de Paris du Snes, on dit aux enseignants : si vous voulez préserver le latin ou le grec, ou une troisième langue, il faut les assurer en heures sup. Du coup, le prof se retrouve dans une situation délicate. »

Source : Libération

Partagez l'article

Google

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.