Etablissements scolaires : une autonomie limitée en France

- C’est ce qui ressort d’une étude d’Eurydice sur le degré d’autonomie scolaire dans 30 pays européens

La France « fait partie des rares pays où l’évaluation des établissements scolaires n’est pas encore développée ». C’est ce qui ressort d’une étude d’Eurydice sur le degré d’autonomie scolaire dans 30 pays européens. En revanche, la France -avec l’Espagne- avait dès 1985 posé les premières bases de l’autonomie scolaire. Par ailleurs, la France comme l’Irlande accordent une marge d’autonomie beaucoup plus importante aux collèges qu’aux écoles primaires.

« Dans la grande majorité des pays, les établissements scolaires sont autonomes pour les dépenses de fonctionnement ainsi que pour les acquisitions d’équipement informatique », note Eurydice. Seuls trois pays – Belgique, Lettonie et Suède – disposent d’une autonomie complète sur les deux paramètres précités ainsi que sur les dépenses en biens immobiliers.

Dans cinq autres pays – Bulgarie, Chypre, Roumanie, et, pour le primaire seulement, Irlande et France – les établissements « ne disposent d’aucune autonomie ». Enfin, sur la gestion du personnel enseignant, les établissements européens peuvent souvent sélectionner les remplaçants et octroyer des suppléments salariaux pour des heures supplémentaires. En revanche, ils peuvent rarement décider du licenciement d’un enseignant.

Source : AEF

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.