Depuis plus d’une semaine, les élèves du lycée professionnel Condorcet d’Arcachon (Gironde) sont entrés en résistance. A l’origine de cette fronde : la mise en place d’un nouveau règlement interne et de son application très stricte par le proviseur. Ainsi, selon ce règlement, les lycéens n’ont pas « le droit de sortir fumer, d’avoir des piercings, des coiffures un peu originales, de porter des pantalons baggy, des bonnets, de s’embrasser… »

Depuis sa mise en application, les sanctions se multiplient. Par exemple, une élève, un piercing discret en diamant sur la narine, a été surprise en train d’embrasser son petit ami dans les couloirs. Une double infraction qui a entraîné son exclusion immédiate de l’établissement. Les lycéens ne décolèrent pas et demandent la modification du règlement. Le proviseur Pierre-André Delbaud a ouvert des discussions avec les élèves, mais le règlement ne sera pas modifié.

« Ils font ce qu’ils veulent dehors. Mais ici, nous les formons à l’hôtellerie, au tourisme et aux services. Comment voulez-vous que nous soyons crédibles auprès des chefs d’entreprise si nous leur envoyons des jeunes portant piercings et crêtes colorées sur la tête. (…). Avec la compétence, l’apparence est ce qui fait la différence entre quelqu’un qui gagne le Smic et quelqu’un qui gagne le double », insiste-t-il. Et d’ajouter, « je reçois beaucoup de mails de soutien ».

Source : Libération