Une charte nationale « antialcool » devrait être signée avant la fin du mois afin d’encadrer les fêtes étudiantes des écoles de commerce et d’ingénieurs. Ce document de treize pages prévoit une série de règles destinées à éviter les excès : consommation limitée à quatre verres par invité, interdiction de la vente d’alcool fort pur, distribution d’eau et de nourriture ou encore présence sur place de la Croix-Rouge. Des sanctions sont également prévues. Ainsi, tout étudiant pris en flagrant délit de non-respect de cette charte sera « traduit en conseil de discipline et passible d’une exclusion ».

« L’objectif est de restaurer l’image des écoles, ternie par des soirées qu’on décrit aujourd’hui trop volontiers comme des beuveries », indique Alain Jeneveau, initiateur du groupe de travail et membre de la Conférence des grandes écoles (CGE). Toutefois, selon Renaud Bouthier, président d’Avenir Santé, une association spécialisée dans la prévention, « les mentalités ont commencé à évoluer ». D’ailleurs, une étude menée en novembre 2007 par la CGE, montrait que 54% des grandes écoles françaises avait instauré une réglementation dans l’organisation des soirées.

Source : Le Figaro