Jean-Baptiste Carpentier, recteur de l’académie de Bretagne, a annoncé une hausse d’un millier d’élèves dans le premier degré public. Ce qui engendrera la création de 55 emplois. Dans le même temps, le second degré va perdre 700 élèves. Conséquence : une suppression de 86 postes. Toutefois, selon Bernard Pouliquen, secrétaire général de l’académie, ces suppressions ne suffiront pas à ramener le nombre d’élèves par enseignant au niveau moyen des autres académies. « Nous nous sommes rapprochés de la norme nationale, mais il subsiste encore un léger écart », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, la rentrée 2008 sera marquée par le renforcement de la santé scolaire (dix créations d’emplois d’infirmières), l’amélioration de l’accueil des enfants handicapés (17 unités pédagogiques d’intégration vont s’ajouter aux 40 existantes), la transformation de la quasi-totalité des sections de BEP en formations bac pro en trois ans, et la poursuite de l’accompagnement éducatif après l’école pour les collégiens. Le recteur a également annoncé la création d’une section internationale de chinois à Rennes. Dès la rentrée, l’enseignement commencera dans une école primaire et pourra se poursuivre sans discontinuité jusqu’en terminale.

Source : Le Télégramme de Brest