Le conseil régional de Bretagne souhaite une véritable concertation sur la réforme du bac pro

- Selon la Région, les conséquences concrètes de ces dispositions auront des répercussions importantes

Alors qu’un « protocole de discussion » sur la généralisation du baccalauréat professionnel en trois ans était signé hier par Xavier Darcos et quatre syndicats, le conseil régional de Bretagne a souhaité lundi 17 décembre 2007, que soit engagée une véritable concertation qui associerait les organisations représentatives des partenaires de la formation des jeunes sur le sujet. Il a ainsi demandé de « surseoir » à toute décision. Selon la Région, les conséquences concrètes de ces dispositions auront des répercussions importantes, notamment pour les élèves qui sortent du cursus de formation sans qualification.

De même, « les conséquences matérielles en termes d’équipement et d’immobilier dans les lycées seront certainement très lourdes à supporter financièrement ». Et d’ajouter qu' »aujourd’hui en Bretagne, plus de 250 cursus de formation seraient ainsi modifiés, dont 240 dans les lycées publics. D’ailleurs, dans les seuls lycées publics, ces modifications entraînent la fermeture de 39 divisions, c’est-à-dire l’équivalent de 1 000 lycéens ».

Toujours au sujet de la réforme du bac pro, l’académie de Rennes et l’enseignement catholique de Bretagne sont parvenus lundi 17 décembre 2007, à un accord prolongeant l’expérimentation des baccalauréats professionnels en trois ans pour une mise en œuvre progressive de la réforme. Il a été convenu d’assouplir les conditions de mise en œuvre des baccalauréats professionnels dans certains secteurs industriels (bois, mécanique automobile, bâtiment et matériaux souples) et de réexaminer la situation à la rentrée 2009.

Source : Le Télégramme de Brest, région-bretagne.fr

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.