66,9% des personnels de l’éducation du second degré (enseignants, documentalistes, CPE, Co-psys) interrogés placent l’augmentation des salaires au second rang des priorités, selon un sondage effectué par le Snes sur la revalorisation des métiers enseignants. « Depuis la dernière étude de 1999, la question des salaires a émergé », a précisé mercredi 12 décembre 2007, Frédérique Rolet, secrétaire nationale du Snes, lors d’une conférence présentant les résultats de l’enquête.

Parmi les cinq priorités citées par les sondés pour améliorer le métier d’enseignant figurent le renforcement des équipes de personnels qualifiés (38,9%), le développement du travail en petit groupe (36%), et le travail en équipe. En revanche, 99% des interviewés se prononcent contre la bivalence.

Par ailleurs, près des « trois quarts » des personnes interrogées se disent « hostiles à l’intervention des chefs d’établissement dans le déroulement de carrière » et à « toute modification de son rôle dans l’évaluation ». Enfin, près de la moitié des sondés souhaiterait voir conforté le rôle d’inspecteur. Le Snes a reçu environ 3 000 réponses.

Source : AEF, Snes