Darcos : Un service minimum d’accueil dans les écoles à la rentrée prochaine

- Le ministre de l'Education a également annoncé la suppression de la carte scolaire

« Je souhaite rendre possible, dès la rentrée prochaine, un service minimum d’accueil dans les écoles », a déclaré mardi 11 décembre 2007, Xavier Darcos, au cours d’une conférence de presse. Le ministre de l’Education nationale a précisé qu’il engagerait au cours des prochaines semaines, « une discussion avec les représentants des collectivités locales, des familles et des partenaires sociaux pour en définir les modalités ». Ces discussions devraient porter sur la manière de prévenir les conflits « pour que la grève ne constitue que le moyen d’ultime recours », et sur l’information des familles et des collectivités. Pour financer ce service, la totalité ou une partie des retenues sur les salaires des personnels grévistes pourra être reversée aux communes.

Par ailleurs, au cours de cette conférence de presse, le ministre a détaillé d’autres mesures pour l’école. A propos de la carte scolaire, il a indiqué vouloir « franchir un pas supplémentaire » en 2008. Ainsi « les recteurs et inspecteurs d’académie auront pour instruction de répondre favorablement à toutes les demandes de dérogation à la carte scolaire dès lors qu’il y aura de la place dans l’établissement souhaité ». Si les demandes excèdent le nombre de places effectivement disponibles, la sélection se fera « sur critères sociaux », a insisté le ministre, ce qui contribuera à « plus de mixité sociale ». Xavier Darcos a également souhaité la création de « 2 500 places d’internat de réussite éducative » d’ici trois ans.

Par ailleurs, au sujet des activités après l’école proposées dans les collèges de l’éducation prioritaire, le ministre a annoncé l’extension du système non seulement à l’ensemble des collèges, mais aussi à « toutes les écoles relevant de l’éducation prioritaire ». Concernant le baccalauréat, Xavier Darcos a précisé qu’il aura lieu plus tard que prévu dans 13 départements pour rallonger le 3ème trimestre. Enfin, il a annoncé qu’il avait proposé à Rachida Dati, ministre de la Justice, d’étendre à toutes les académies une convention existant dans l’académie de Paris permettant « un traitement en temps réel des infractions à caractère pénal commises dans les cadre de l’institution scolaire ».

Source : Reuters, Libration, Europe 1

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.