La lecture n’est pas le point fort des écoliers français

- Tel est le constat d'un rapport publié par le Programme international de recherche en lec­ture scolaire (PIRLS) du Boston College

D’après un rapport publié par le Programme international de recherche en lec­ture scolaire (PIRLS) du Boston College, les écoliers français lisent de moins en moins bien. En effet, la France arrive en 27e position sur 40 Etats. Les aptitudes de lecture de 215 000 enfants dans 40 pays ont été testées. La Russie, Hongkong et Singapour sont les trois premiers du classement. Si la liste est ramenée aux pays de l’Union européenne, la France occupe la 15e place.

Le Luxembourg arrive en 1ère position. L’Italie est 2e, l’Allemagne 5e, la Hollande 6e, la Bulgarie 8e. La baisse des résultats pour la France s’observe pour toutes les compétences évaluées (définitions de mots, trouver l’idée principale d’un texte, comparer des informations, etc). Par ailleurs, l’école privée réussit mieux que l’école publique, contrairement à la précédente édition, en 2001. Ainsi, le niveau des enfants scolarisés dans le public baisse d’une dizaine de points alors qu’il augmente d’autant dans les écoles privées.

Pour le linguiste Alain Bentolila, chargé de mission sur l’école maternelle par Xavier Darcos, les résultats de la France ne sont pas liés à la question des méthodes de lecture (globale ou syllabique). Le problème principal est que les enfants arrivent au CP avec un stock de vocabulaire « très in­suffisant ». Ni les crèches françaises ni l’école ma­ternelle ne pallient ce manque.

Source : Le Figaro, AFP

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.