Le regain d’intérêt des jeunes pour la langue allemande, dans la foulée du succès de Tokio Hotel, est-il réel ?


Nous ne disposons pas encore de chiffres. Pour l’instant, il ne s’agit que d’impressions, sur la base des témoignages de collègues ou de parents qui expliquent que leurs enfants ont choisi d’apprendre l’allemand à cause de Tokio Hotel. De toute façon, cette tendance ne vient que confirmer un regain d’intérêt constaté depuis quelques années, à la suite de la mise en place des classes bilingues3. Le nombre de jeunes qui apprennent l’allemand au collège et au lycée augmente tous les ans depuis 2004. Cette année, ils sont 822.000 dans tout le second degré.

Les enseignants utilisent-ils les chansons de Tokio Hotel dans leurs cours ?

Bien sûr. La culture allemande populaire et moderne était peu présente en France. Nous avons donc longtemps eu du mal à trouver des supports. Ce fût sans doute l’une des causes de la désaffection qui a touché l’enseignement de l’allemand. Cela va mieux depuis quelques années. Avec les plus grands, nous utilisons maintenant des films comme « Good Bye Lenin ! »4 ou « La vie des autres »5. Et dans le bulletin de rentrée de notre association, nous avons publié un travail sur « Schrei », l’un des tubes de Tokio Hotel6. Les enfants qui commencent l’apprentissage de l’allemand aujourd’hui ne comprendraient pas que l’on n’en parle jamais.

Les chansons de Tokio Hotel présentent-elles réellement un intérêt autre que l’attrait qu’elles exercent sur les collégiens ?

Les textes ne sont pas toujours d’une très grande richesse et on ne passera pas forcément un mois sur une chanson ! Mais ils nous permettent déjà d’étudier le vocabulaire. Nous pouvons aussi commenter les idées qu’ils véhiculent, travailler sur l’arrière-plan. Par exemple, le groupe venant de l’ex-Allemagne de l’Est, nous en profitons pour aborder l’histoire récente du pays, sa situation actuelle. Et puis, nous espérons aussi que de nouveaux chanteurs ou groupes allemands profiteront de ce succès et franchiront les frontières.


Pour quelles raisons est-il intéressant d’apprendre l’allemand aujourd’hui ?

Elles sont nombreuses ! L’allemand est quand même la langue de notre premier partenaire commercial. Selon les douanes, environ 30% de nos échanges s’effectuent avec l’Allemagne. C’est beaucoup plus qu’avec l’ensemble du monde hispanophone. Il y a actuellement une forte demande de commerciaux, techniciens ou ingénieurs germanophones. Environ 3000 entreprises allemandes sont présentes en France et ont souvent des difficultés à recruter des gens qui soient aussi capables d’aller en Allemagne. C’est le cas également pour les entreprises françaises implantées outre-Rhin. Je pense enfin que l’allemand est une bonne porte d’entrée pour, ensuite, apprendre l’anglais.

L’inverse n’est pas vrai ?


Apparemment non. Tous les enseignants constatent que les élèves ayant appris l’allemand en première langue étrangère ont ensuite une acquisition beaucoup plus rapide de l’anglais. Ils rattrapent assez vite les anglophones. On ne constate pas le même phénomène dans l’autre sens.


 


Propos recueillis par Patrick Lallemant



(1) : Association de développement de l’enseignement de l’allemand en France (ADEAF)
(2) : Site officiel de Tokio Hotel
(3) : Certains collèges proposent désormais l’enseignement de deux langues vivantes dès la 6ème. D’autres, principalement en Alsace, dispensent les cours pour moitié en français, pour moitié en allemand.
(4) : Film de Wolfgang Becker, 2003
(5) : Film de Florian Henckel von Donnersmarck, 2006
(6) : Télécharger l’exercice de didactisation sur les paroles de la chanson Schrei ! (album Schrei, 2005).