Grande-Bretagne : fin du ministère de l’Education

Lu la semaine dernière dans le Times (21 octobre) un très intéressant point de vue du porte-parole de l'opposition britannique, David Willetts, spécialiste des questions d'éducation. Le titre de l'article "We must value education for itself, not just to get a job" (Nous devrions comprendre que l'éducation a une valeur intrinsèque, indépendante de toute perspective professionnelle) donne le ton.

David Willetts déplore le fait que l’éducation -le fait d’apprendre et de s’instruire- ait perdu toute valeur, si elle n’est pas directement reliée à la vie économique. Ce qui compte, c’est l’apprentissage d’une compétence professionnelle. Compétence qui sera directement opérationnelle sur le marché du travail, ce qui bien sûr n’est pas le cas de la littérature ou des sciences abstraites.
Mais pour David Willetts ce système pernicieux rate son objectif : un individu doté d’une vraie culture sera de toute façon beaucoup plus solide et efficace qu’un individu superficiellement formé.
Pour étayer son propos, David Willetts analyse le très étonnant glissement sémantique ayant affecté le ministère de l’Education britannique : ce ministère a été scindé en deux. Les deux nouveaux ministères ont pour nom : Department of Innovation, Universities and Skills (ministère de l’innovation, des universités et des compétences) et Department for Children, Schools and Families (ministère de l’enfance, de l’école et des familles). D’éducation, nulle part il est question !! Comme si, souligne David Willetts, ce mot était désormais interdit. Un mot vide de sens.

Partagez l'article

1 commentaire sur "Grande-Bretagne : fin du ministère de l’Education"

  1. gigipi01  5 novembre 2007 à 15 h 03 min

    on n’est pourtant pas le 1er avril …

    si on tape Department of Education dans Google (essayé ce 5 nov), on aboutit en effet directement à Department for Children, Schools and Families

    avant, c’était le ministère de l’éducation et de l’emploi … ce qui montrait déjà une différence de représentation par rapport à la France.

    s’agit-il de la nouvelle vision britannique de la scolarité obligatoire ? du "socle commun" ?Signaler un abus

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.