Greta : les « CFC », ces méconnus…

Pièce maîtresse des Greta1, les Conseillers en Formation Continue ou « CFC » sont à l’interface du système éducatif et du monde économique. Des personnels multicompétences à l’écoute des entreprises, des collectivités, des chefs d’établissement comme des enseignants. Présentation d’un métier atypique.

« Quand on a exercé le métier de CFC, je crois qu’ensuite, on peut tout faire ! », sourit Corinne Gillet, conseillère en formation continue et chargée de communication pour le réseau Greta en Poitou-Charentes2. « La formation continue des adultes est l’une des trois grandes missions de l’Education nationale (éducation, insertion, formation) et les Greta sont les premiers opérateurs en la matière3. Notre mission4 qui touche tant à l’élaboration de formations qu’à leur mise en place, n’est donc pas des moindres…», souligne la conseillère.

Double culture

Agent de l’Education nationale pouvant être rattaché au corps des enseignants, le CFC doit posséder des compétences5 très spécifiques (ingénierie, conseil, marketing, mise en place d’actions commerciales, coordination de dispositifs) a priori assez loin de l’univers scolaire. Pourtant, avant de proposer puis de « vendre » une formation à un client6, le CFC doit savoir mobiliser (parfois convaincre) les chefs d’établissement et les enseignants de l’intérêt d’ouvrir leurs classes à des adultes. « Il s’agit de sensibiliser les acteurs de la formation initiale à la formation des adultes et de leur expliquer en quoi il est intéressant, pour un établissement scolaire, d’intégrer un réseau de Greta ». Ouverture sur le monde économique, brassage des cultures, rayonnement sur le département et la région, relations privilégiées avec les entreprises, avantages financiers… Si les arguments ne manquent pas, le CFC doit également rassurer les chefs d’établissement et anticiper tous les aléas liés au mixage des publics en EPLE. Mais encore faut-il connaître parfaitement les réalités, les besoins et les contraintes des collèges et des lycées. « Impossible d’être CFC sans posséder la double culture du marché du travail et de l’Education nationale ».
Analyser les besoins
Le conseil « à l’externe », ou la relation au client, est l’un des deux grands volets de la mission du CFC. « En Poitou-Charentes, nous avons un tissu économique essentiellement formé de PME, de PMI et de TPE. Les CFC sont amenés à accompagner ces entreprises dans l’évaluation de leurs besoins en termes de formation de salariés, d’apporter leur expertise et des réponses personnalisées. Certains CFC ont en charge un dispositif de formation dans un domaine particulier. Bâtiment, industrie, VAE7, langues… Ils doivent alors gérer ce dispositif de formation dans sa globalité », explique Corinne Gillet. Veiller aux réglementations, analyser des demandes, écouter, reformuler, synthétiser, concevoir des propositions… Ils sont d’excellents agents de développement.

Proche des enseignants

Interlocuteur privilégié8 des chefs d’établissement, le conseiller en formation continue l’est aussi des enseignants qui interviennent dans les formations. « Former des adultes demande la mise en place d’une pédagogie particulière. Le rectorat propose des formations et des accompagnements pour guider les enseignants en ce sens », poursuit Corinne Gillet. Le CFC, par sa mission de conseil « en interne » et son omniprésence sur le terrain, est là pour mobiliser les équipes éducatives, apprendre à les connaître, utiliser au mieux leurs compétences…Sans quitter sa casquette d’animateur et de coordinateur, c’est à lui de définir et de mettre en place les formations. « En groupe, en face à face ou à distance, dans les établissements ou les entreprises, les formules sont variées. C’est à nous de voir, avec l’aide de nos partenaires, ce qui convient le mieux à toutes les parties prenantes et de négocier, toujours… » Compliqué ? « Oui, mais passionnant ! »

Marie-Laure Maisonneuve

(1) Un Greta est un groupement d’établissements publics d’enseignement qui fédère leurs ressources, enseignants et équipements, pour organiser des actions de formation continue pour adultes.
(2) Corinne Gilet est aussi la présidente de l’Association Nationale des Conseillers en Formation Continue (ANACFOC) pour la région Poitou-Charentes
(3) En termes de chiffre d’affaires (400 millions d’euros en 2005) et de maillage du territoire : on compte 253 Greta en France (au minimum un par département) ce qui représente 6500 structures.

(4) Missions des Conseillers en Formation Continue.
(5) Voir le référentiel d’activités et de compétences du CFC (2005)
(6) Une entreprise, un service public ou autre
(7) VAE : validation des acquis de l’expérience
(8) Il existe, dans chaque rectorat, un conseiller du recteur appelé délégué académique aux formations professionnelles initiales et continues (DAFPIC) dont les chefs d’établissement peuvent se rapprocher pour tous renseignements sur le réseau Greta.

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.