François Testu, spécialiste des rythmes scolaires, a qualifié, mardi 23 octobre 2007, d' »erreur » la volonté du gouvernement de supprimer l’école le samedi matin, à l’occasion d’une conférence-débat organisée par les parents d’élèves FCPE du Val-de-Marne. Selon lui, une semaine de quatre jours crée « l’irrégularité » pour les enfants. « La plus belle erreur en matière d’aménagement du temps scolaire, c’est de vouloir mettre en place cette semaine de quatre jours secs », a ainsi déclaré ce professeur à l’université de Tours. Pour Stéphane Bonnerie, sociologue travaillant sur les inégalités scolaires, « on ne va pas diminuer les inégalités scolaires en réduisant les heures d’école ».

Par ailleurs, selon une enquête de la MGEN sur les rythmes scolaires dans les lycées et collèges, 83% des chefs d’établissement sont contre la semaine de 4 jours. En revanche, ils sont 71% à être favorables à l’allégement du temps quotidien d’enseignement des élèves. La diminution « sèche » du temps d’enseignement des élèves est rejetée par 54% d’entre eux. Afin de diminuer ce temps d’enseignement quotidien, 56% des principaux et proviseurs sont pour l’allongement de l’année scolaire. Par ailleurs, 95% des sondés souhaitent maintenir le rythme alternant 7 semaines de travail avec 2 semaines de repos.

Source : Le Figaro, AEF