Les médecins scolaires sont en colère. Pour essayer d’attirer l’attention sur les manques de moyens de la médecine scolaire, le SNMSU-Unsa a adressé une lettre à chacun des 577 députés. Cette lettre précise qu’ « il y a actuellement seulement 1 201 médecins de l’Education nationale pour 12,4 millions d’élèves ». Selon le Dr Anne Viallat, secrétaire générale du SNMSU-Unsa, « il nous faudrait au minimum 300 créations de postes ». « L’an passé, sur 117 postes vacants, seuls 100 ont été pourvus. Il est urgent de donner un peu d’air à la médecine scolaire qui n’arrive plus à répondre aux besoins des élèves. »

En effet, selon la loi du 5 mars 2007 relative à la protection de l’enfance, 3 visites médicales obligatoires (9ème, 12ème et 15ème année des élèves) sont venues s’ajouter à la visite médicale obligatoire de la 6ème année. Pour Anne Viallat, « c’est totalement incohérent puisque les médecins de l’Education nationale, n’arrivent déjà plus à assurer le bilan de la 6ème année pour tous les enfants ».

Le nombre de médecins scolaires est passé de 1 244 en 2001 à 1 402 en 2003 et 1 201 en 2006. Les crédits alloués à la santé scolaire sont passés de 345 115 193 € en 2007 à 278 966 212 € en 2008.

Source : AEF