La lecture de la lettre de Guy Môquet sera obligatoire le 22 octobre prochain dans tous les lycées de France, mais les professeurs opposés à cette lecture ne seront pas sanctionnés, a déclaré, lundi 15 octobre 2007, le porte-parole de l’Elysée David Martinon. « On n’est pas dans une logique de sanction », a-t-il ajouté. Toutefois, « c’est un choix fondamental, il s’agit d’histoire de notre pays et même au-delà, il s’agit d’histoire universelle. Il est donc très important de mettre l’accent sur cette commémoration », a-t-il insisté.

« Une circulaire a été publiée fin août qui organise cette journée de commémoration Guy Môquet du 22 octobre », a rappelé le porte-parole de l’Elysée. Cette circulaire [du 2 août 2007] « laisse une liberté totale aux enseignants et aux chefs d’établissement d’organiser la journée comme ils l’entendent, mais effectivement cette lecture est obligatoire, au même titre qu’il est obligatoire pour un enseignant d’enseigner le programme qui lui est fourni pour sa classe », a-t-il précisé. Les opposants à cette lecture obligatoire dénoncent une « instrumentalisation de l’histoire au profit du politique ».

Source : AP, La Tribune