CAPES 2006 : portrait d’un ‘lauréat type’

Qui sont les néo-titulaires d’aujourd’hui ? Une note1 de la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP)2 publiée en juillet dresse le profil des lauréats au CAPES 2006. Le point avec Alain Lopes, chef du bureau des études statistiques sur les personnels à la DEPP.

Le recrutement 2006 des enseignants du second degré via le concours du CAPES a-t-il tenu ses promesses ?

99,6% des postes ouverts au CAPES (soit 6837 admis pour 6862 postes) et 100% des postes ouverts au CAPEPS3 (soit 440 postes) ont été pourvus. Les taux de couverture4 aux concours du CAPES et du CAPEPS externes5 sont restés stables et, en cela, on peut dire que la session est satisfaisante. Cela étant, le nombre de postes à pourvoir était significativement moins élevé que pour le recrutement de 2005 : il a chuté de 25% pour le CAPES et de 52,2% pour le CAPEPS (internes et externes). La session 2006 a donc été plus sélective, la légère baisse du nombre de présents ne compensant pas celle du nombre de postes offerts. Le CAPES externe demeure malgré tout, cette année encore, le concours présentant le meilleur taux de réussite6 avec un lauréat pour six présents (contre un pour cinq en 2005).

Cela sous-entend-il que le niveau du lauréat 2006 est plus élevé que celui de 2005 ?

Une chose est sûre : les enseignants sont de plus en plus diplômés. Il est devenu fréquent que ces derniers, histoire de se donner plus de chances, choisissent de passer une maîtrise avant de se présenter aux différents concours de recrutement : la proportion des lauréats possédant ce diplôme a progressé de 6,5 points en 2006 (tous concours confondus). S’agissant du CAPES externe, 52,2% des admis sont titulaires d’une maîtrise et 36,8% d’une licence. L’écart est un peu plus faible pour ce qui concerne les lauréats au CAPES interne (43,2% en maîtrise contre 39,1% en licence), mais l’influence du niveau de diplôme sur les taux de réussite n’est plus à démontrer. On remarque par ailleurs que beaucoup de candidats s’inscrivent en même temps au CAPES et à l’agrégation…

Dans quelles disciplines les taux de réussite sont-ils les meilleurs ?

Les langues, les disciplines scientifiques, littéraires et les sciences humaines laissent les disciplines artistiques loin derrière elles. On observe cependant de grandes disparités au sein même de ces trois familles de tête : les étudiants en anglais, lettres classiques, lettres modernes et mathématiques réussissent mieux que ceux en espagnol, en philosophie ou en SVT. Notons que cette année le taux de réussite en EPS est très bas (6,3% au CAPEPS externe et 2,6% au CAPEPS interne). Mais tout cela n’est jamais qu’une question d’offre et de demande !

Pour la première année, des mentions complémentaires7 ont été proposées aux candidats. L’expérience a-t-elle été concluante ?

Ces mentions ont été mises en place afin de certifier la bivalence de certains admis au CAPES et de leur permettre d’enseigner deux disciplines dans lesquelles ils ont été parfaitement formés. Il ne s’agit pas d’une simple option ! De fait, 268 lauréats aux CAPES et CAPEPS (externes) se sont présentés à une mention complémentaire et 27 ont été attribuées : 20 en français, 1 en allemand et 6 en mathématiques. Ces chiffres peuvent sembler faibles mais à en juger par la difficulté (et l’ambition) de la tâche, ce n’est déjà pas si mal !

Propos recueillis par Marie-Laure Maisonneuve



(1) Note sur les concours de recrutement des personnels enseignants du second degré session 2006.
(2) DEPP
(3) Certificat d’aptitude au professorat d’éducation physique et sportive
(4) Rapport du nombre d’admis sur listes principales au nombre de postes (en pourcentage)
(5) Les concours externes sont réservés aux candidats extérieurs à la fonction publique.
(6) Rapport du nombre d’admis sur listes principales et complémentaires au nombre de présents (en pourcentage)
(7) Définies par l’arrêté du 26 juillet 2005 (J.O. du 10 août 2005). Voir aussi le B.O. n°18 du 4 mai 2006 sur les modalités de formation des lauréats d’une mention complémentaire pour l’année 2006-2007.

Lauréat ou lauréate ?

Plutôt lauréate et plutôt jeune : l’âge moyen des admises est de 26,5 ans pour ce qui concerne le CAPES et 23,7 ans pour le CAPEPS. Les femmes constituent plus des deux tiers des candidats admis aux différents concours du CAPES et leur taux de réussite demeure supérieur à celui des hommes tant pour le CAPES (15,3% contre 13,2%) que pour le CAPEPS (7,5 % contre 4,7%). Notons, au passage, que 16 des 27 mentions complémentaires ont été attribuées à des femmes.

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.