« Il y a 880 000 enseignants dans ce pays, à la rentrée 2008, on va supprimer 0,8% des postes, il va falloir continuer cet effort », a déclaré François Fillon, dimanche 9 septembre 2007, sur Canal +. « Il y a beaucoup d’enseignants qui ne sont pas devant les élèves, il y a des enseignants, à cause du système des options, qui ont très peu d’élèves et d’autres qui ont des classes surchargées dans des quartiers difficiles, tout ça doit être mieux organisé », a-t-il précisé.

Par ailleurs, François Fillon promet, en contrepartie de ces suppressions de postes, une revalorisation des salaires des enseignants. « Ce n’est pas en augmentant les postes qu’on revalorisera la condition enseignante. (…) Si vous réduisez la dépense globale en nombre de postes, vous pouvez revaloriser les salaires des enseignants », a expliqué le Premier ministre.

Source : L’Express, Le Journal du Dimanche