Véra Tur, le voyage au cœur du projet pédagogique

Faisant sienne la formule consacrée « les voyages forment la jeunesse », Véra Tur1, directrice d’une école des quartiers défavorisés de Marseille, entraîne depuis plus de 10 ans ses élèves aux quatre coins du monde à la découverte des peuples autochtones.

Enseignante, puis directrice de l’école Arenc Parc Bellevue située dans les quartiers Nord de Marseille, Véra Tur est devenue une figure de la cité phocéenne en conjuguant éducation et voyage, mais aussi immigration et social. Dans un de ces quartiers qui s’inscrit dans une multitude de dispositifs publics et d’acronymes comme ZEP, ZUS, Réseau Ambition Réussite, Contrat Urbain de Cohésion Sociale… cette enseignante d’origine russe entraîne depuis plus de 10 ans, ses élèves autour du monde, à la rencontre des autres enfants.



Le point de départ de cette aventure a débuté en 1994 à Marseille avec la rencontre de Brian Akipa, un enseignant Sioux2. Une entrevue singulière qui donne l’idée à Véra Tur d’élaborer un projet pédagogique, soit participer à la connaissance du monde, avec des peuples autochtones souvent opprimés par le passé. L’accueil et l’entente entre ses élèves de CM1 et CM2, issus eux-mêmes de l’immigration (Afrique du Nord, Comores…), et le professeur amérindien sont tels que l’idée du voyage prend forme. Dès l’année suivante, une vingtaine d’élèves passent 12 jours dans une réserve indienne. C’est un vrai choc pour ces enfants dont la plupart n’étaient jamais sorti de leur cité. A leur retour, ils ont raconté leur aventure dans un livre « Sur le sentier du Lakota »3. Cette aventure hors du commun a suscité l’intérêt des médias. L’émission Envoyé Spécial leur a même consacré un « Danse avec les Sioux » diffusé en 1996. Ils ont aussi réalisé une exposition faite de photos et d’objets traditionnels dans les salons de l’Office des Nations Unies à Genève pour la semaine de travail des peuples autochtones. Un véritable succès pour ces élèves « qui se sont transformés en vrais rats de bibliothèque », avance fièrement Véra Tur. « Ils ont enfin compris à quoi servait le monde de l’écrit ». Mais cette belle histoire ne s’arrête pas là.

Devenue directrice de l’école Parc Bellevue, Véra Tur décide d’étendre ce projet de voyages et à toutes les classes et sur tous les continents. Des projets sont lancés avec les Maoris de Nouvelle Zélande, les indiens Quechua du Pérou, les Xhosa d’Afrique du Sud, les Lapons de Finlande et enfin les Tchouktches de Sibérie. Pendant près de 2 ans, ce projet de grande envergure appelé « enfants des 5 continents » va animer l’école toute entière, notamment par l’étude de ces contrées et l’échange de courriers avec leurs habitants à coup de dessins, d’anglais ou d’espagnol. Le tout envoyé par la poste, télécopie ou via Internet. Ainsi, tous les enfants4 ont pu partir à la rencontre de leurs petits correspondants étrangers. Qui, à leur tour, sont venus, dès l’année suivante, découvrir les élèves marseillais. Ces rencontres se sont concrétisées grâce à des financements publics et privés5. Et, des livres pour chaque voyage ont été publiés pour témoigner de cette extraordinaire aventure. Depuis, tous les deux ans, Véra Tur et son équipe organisent un voyage. Le dernier a permis de découvrir les indiens Huichols du Mexique. Les prochaines destinations ? L’Australie et ses Aborigènes ou encore le Maghreb à la rencontre des Touaregs. Avec toujours le souci pour Véra Tur, d’intégrer le voyage au centre du projet pédagogique. Une expérience qui s’est avérée payante : « une aventure qui, disent-ils, a changé notre vie ».


 


Nathalie Rouveyre



(1) Les enseignants, idéalement des quartiers Nord de Marseille, qui souhaiteraient participer à cette expérience peuvent contacter Véra Tur : amcp5@wanadoo.fr. Consulter son site personnel. 


(2) L’enseignant est originaire du Lakota qui correspond à une des zones géographiques où vivaient à l’origine les Sioux. Il existe aussi le Dakota et le Nakota qui se distinguent par des dialectes distincts.
(3) : Les livres « Sur le sentier Lakota » et « Sur le sentier Maori » sont toujours disponibles.
(4) : excepté le groupe qui devait se rendre en Sibérie.
(5) : Les financements publics proviennent du Conseil Général des Bouches du Rhône, région PACA, Ministère du Tourisme de la Jeunesse et des Sports etc. Les financements privés proviennent d’association comme Le Rotary, mais aussi de la Fondation de France et d’entreprises comme France Télécom, la Caisse d’épargne, Agnès b etc.

Véra Tur en cinq dates

1982 : prend ses fonctions en tant que professeur des écoles à l’école Parc Bellevue
1994 : accueille un enseignant Sioux et organise le premier voyage dans une réserve indienne du Dakota
1999 : devient directrice de l’école Parc Bellevue
2000 : lance le projet « enfants 5 continents »
2007 : voyage au Mexique à la découverte des indiens Huichols

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.