L’Etat et les collectivités locales ont signé vendredi 13 juillet 2007, à Strasbourg, une convention sur le bilinguisme Français-Allemand. Cette convention prévoit d’ici 2013 le doublement du nombre d’élèves pouvant bénéficier d’un enseignement bilingue paritaire (13h en français, 13 h en allemand). A partir de la 3e, la continuité cet enseignement se fera dans le cadre de la filière d’excellence « Abibac », qui combine le baccalauréat français et son équivalent allemand l’Abitur.

Des élus et des associations jugent cet accord « minimaliste » et « sans ambition ». Ainsi, Odile Uhlrich-Mallet, conseillère régionale (UDF-Modem), estime que ce texte ne favorise pas le bilinguisme, contrairement à l’esprit de la précédente convention 2000-2006. Selon Denis Lieb, conseiller général du Bas-Rhin (non inscrit), « 95% de la population sera monolingue à l’horizon 2020 ». Dans les années 1970, 95% de la population alsacienne était bilingue.

8% des élèves scolarisés en Alsace suivaient une filière bilingue en 2006, soit 12 700 élèves.

Source : France 3, Les Dernières Nouvelles Alsaces