Autonomie des universités : le gouvernement propose un texte remanié

- La communauté universitaire est globalement rassurée

Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur, a présenté, mercredi 27 juin 2007, une nouvelle version du texte sur l’autonomie des universités. Les trois points qui faisaient blocage ont été modifiés. A savoir : le caractère optionnel de la prise d’autonomie financière en matière de ressources humaines et de propriété immobilière, le resserrement des conseils d’administration d’une soixantaine de membres aujourd’hui à une vingtaine (avec une moindre représentation des étudiants) et l’instauration d’une sélection à l’entrée du master (bac + 4).

Le nouveau texte prévoit donc que « toutes les universités » devront prendre leur autonomie « dans un délai de cinq ans », et « toutes seront accompagnées » dans ce processus. Les conseils d’administration pourront comporter entre 20 et 30 membres. Les étudiants seront de 3 à 5 en fonction de la taille de l’établissement. Enfin, l’alinéa sur la sélection en première année de master (bac + 4) a été retiré. Selon Laurent Wauquiez, porte-parole du gouvernement, « les questions de sélection seront abordées vraisemblablement dans un autre aspect de la réforme des universités, qui n’est pas liée à celle de l’autonomie ».

La grande majorité des représentants de la communauté universitaire se sont dits « rassurés » par la nouvelle version du projet de loi. « Nous sauvons l’essentiel », a estimé le président de l’Unef, Bruno Julliard. « L’essentiel de nos remarques a été intégré au nouveau texte », s’est félicité Jean-Pierre Finance, premier vice-président de la Conférence des présidents d’université (CPU).

Toutefois, certains représentants des personnels et enseignants-chercheurs ont émis des réserves. Ainsi, pour Gérard Aschieri, secrétaire général de la FSU, « il reste de gros points durs de confrontation sur les questions de personnels et enseignants-chercheurs ». « Notre impression est mitigée, les conseils d’administration ont été élargis mais la représentation des personnels non enseignants restera minorée », a regretté Thierry Cadart, secrétaire général du Sgen-CFDT.

Le nouveau texte sera présenté en Conseil des ministres mercredi 4 juillet. Il devrait donc être voté courant juillet.

Source : Libération, Le Matin Online, Le Monde

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.