Réforme des universités : Nicolas Sarkozy veut désamorcer les tensions

- Les présidents d’université et les syndicats sont reçus aujourd’hui et demain

Nicolas Sarkozy reçoit aujourd’hui et demain, les présidents d’université et les syndicats pour discuter du projet de loi sur l’autonomie des universités. Par cet acte, le président de la République souhaite désamorcer les tensions apparues la semaine dernière avec les syndicats. Le point d’orgue étant le rejet du projet de loi par le Conseil national de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (Cneser), vendredi dernier.

Les deux jours qui viennent seront fondamentaux », a déclaré dimanche 24 juin, Bruno Julliard, président de l’Unef. « Nous n’y allons pas pour orchestrer une rupture mais pour convaincre M. Sarkozy qu’une réforme négociée est possible », a-t-il ajouté. De son côté, Gérard Aschiéri, secrétaire général de la FSU, souhaite dire à Nicolas Sarkozy, qu' »il y a de vraies urgences pour l’université et que son projet de loi ne va rien améliorer pour le prochaine rentrée, loin de là ». Et d’ajouter, « il n’est pas acceptable d’aller aussi vite et sans tenir compte de l’avis de la communauté universitaire ».

Interrogée sur Europe 1, samedi 23 juin, sur la mise en place d’une « autonomie à la carte » pouvant déboucher sur une « université à deux vitesses », Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a estimé que l’université à plusieurs vitesses existait déjà aujourd’hui. La ministre a déclaré que l’autonomie sera donnée « d’abord aux petites universités », qui devraient passer au nouveau statut « beaucoup plus facilement que les plus grandes ». « A terme, l’Etat souhaite que toutes les universités deviennent autonomes », a-t-elle indiqué.

Source : Le Figaro, Universal Press Agency

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.