Facs : Vive l’autonomie !

Le Figaro présente aujourd'hui le point de vue de Laurent Batsch, président de l'université Paris-Dauphine, sur l'autonomie des universités. Rappelons que les syndicats enseignants et étudiants ont rejeté en bloc, vendredi dernier, le projet de loi sur l'autonomie des universités.

Pour essayer de calmer les tensions, Nicolas Sarkozy reçoit aujourd’hui et demain l’ensemble des représentants de la communauté universitaire, très remontés contre le projet.
Laurent Batsch juge a contrario que « l’université a besoin d’autonomie et de moyens et qu’elle le mérite bien ».
Car pour lui, l’autonomie va permettre d’aller « chercher les moyens de faire plus et mieux ». Son université a en effet « vu sa dotation budgétaire stagner en monnaie courante pendant dix ans ». Cela ne peut pas continuer.
Il dénonce aussi l’immense « gâchis » lié au fait de devoir refuser des étudiants qui ont largement le niveau, faute de « locaux saturés » et de « postes bloqués ». Il clame qu’avec « cet héritage-là, il faut rompre ».
Surtout que l’université demeure bien le « modèle universel de l’enseignement supérieur et de la recherche ».
Pour augmenter les moyens, à côté de l’autonomie, le président de Paris-Dauphine estime indispensable de « faire évoluer les droits d’inscription », mais, précise-t-il, « dans une limite très inférieure au coût de la formation, et en rapport avec le revenu des familles ».

Ce n’est absolument pas le point de vue des syndicats, enseignants et étudiants.

« La seule issue pour éviter une crise grave à la rentrée, dont nous prendrions la tête, est que Nicolas Sarkozy fasse des concessions », a affirmé Bruno Julliard, président de l’UNEF, suite à la réunion de vendredi. Il « veut une réforme, mais pour toutes les universités ».

Quant à Gérard Aschiéri, secrétaire général de la FSU, principal syndicat enseignant, il considère qu’il y a « de vraies urgences pour l’université », que le projet de loi sur l’autonomie des universités ne résoudra en rien.

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.