En particulier, celle de la Fcpe Paris, qui avait démontré en 2004 que l’état des toilettes scolaires posait « un véritable problème de santé publique ». Philippe Meirieu lui-même était intervenu pour dénoncer cette situation inacceptable.
Jetons donc un