Pierre Assouline s’intéresse ici à une partie du texte du philosophe Pierre-Henri Tavoillot paru dans Le Débat (No 145, mai-août 2007), qui constate qu’il n’y a plus de « culture générale ».

Cette idée de série ‘H’ n’est pas mauvaise du tout. Elle revaloriserait la première littéraire, qui n’attire plus, rappelons-le, que 18% d’élèves (50% en 1968).

La section littéraire attire aujourd’hui les désoeuvrés, ceux qui ne savent pas où aller. Les purs littéraires y sont parfois, mais pas toujours : ils ont trop honte pour ça, et préfèrent, s’ils le peuvent, rejoindre les meilleurs éléments, tous en ‘S’. Même pour faire hypokhâgne ensuite…

Alors en effet, pourquoi ne pas créer une vraie section littéraire d’élite ? Pourquoi ne pas redorer le blason de cette section désaffectée, même par ceux qui auraient toute raison d’y être ?