Bretagne : Les ‘lycéens du soir’ veulent aussi le bac

- Ils planchaient aujourd’hui sur le bac philo

Maxim et David ne sont pas des candidats au bac comme les autres. Ils se nomment eux-mêmes les « lycéens du soir ». Comme une trentaine d’autres qui fréquentent le lycée du soir Sainte-Geneviève, à Rennes, ils planchaient aujourd’hui sur le bac philo. Respectivement âgés de 22 et 26 ans, Maxim veut faire architecture et David souhaite devenir éducateur. Ils ont des parcours atypiques. Ils ont quitté tôt les bancs de l’école.

Ainsi, Maxim a quatre CAP (menuiserie, charpente, ébénisterie, marqueterie) et des années de pratique professionnelle. Il a pour ambition de suivre le cursus de cinq années de l’école d’architecture à Rennes. Problème, pour atteindre son but, il lui faut décrocher son bac. Aussi, à 22 ans, il a découvert les bancs du lycée.

David, lui, a abandonné en première. A 26 ans, il a déjà une expérience professionnelle de sept ans, principalement dans l’agroalimentaire. Il a quitté son usine fin août 2006 pour suivre les cours début septembre. Après le bac, David souhaite préparer le concours pour une formation d’éducateur.

Les jeunes qui intègrent ces cours du soir, sont retenus en fonction de leur motivation et de leur projet. La motivation est d’ailleurs un facteur primordial au vu du travail intensif à fournir. Ils effectuent le programme de trois années en un an !

Source : Télégramme de Brest

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire – VousNousIls.fr 1 bis rue Jean Wiener – Champs-sur-Marne 77447 Marne-la-Vallée Cedex 2.