Xavier Darcos annonce que le gouvernement veut supprimer progressivement la carte scolaire dès la rentrée prochaine. Mais le ministre de l’Education précise qu’il faudra bien trois rentrées scolaires pour qu’elle disparaisse complètement.

Le ministre estime qu’il faut du temps pour mettre en place les outils de régulation qui garantiront une vraie diversité sociale dans les établissements. Xavier Darcos assure que la règle générale ne sera pas remise en cause mais il entend favoriser des choix plus larges. Ainsi le nombre d’élèves qui pourront s’inscrire dans un établissement situé en dehors de leur secteur de rattachement augmentera dès la rentrée prochaine.

La plupart des organisations syndicales sont hostiles à la suppression de la carte scolaire. Elles reconnaissent des imperfections mais préfèrent des aménagements comme un redécoupage des secteurs scolaires en tenant davantage compte de l’hétérogénéité sociale. La FCPE propose de rendre transparentes les commissions de dérogation au rectorat, ce qui permettrait de limiter les dérogations abusives.

Sources : Le Parisien, Libération