Quelques enseignants, suivant les préceptes d’André Antibi, ont décidé d’appliquer « l’évaluation par contrat de confiance ». En clair, ils donnent sujets et questions d’interro aux élèves… juste avant l’interro. Alors, pour les élèves qui comme Romain, en ont marre des « questions piège à deux balles », c’est le paradis !
Qu’en penser ? Les enseignants utilisant cette méthode constatent que les élèves, ayant de meilleures notes, sont remotivés et travaillent beaucoup plus ardemment.
Difficile alors de se forger sa propre opinion.
Sauf que, quand même…
on se demande si les élèves auront plus tard toujours affaire à des problèmes déjà résolus…