Les sections locales de la FCPE et trois syndicats de la FSU (SNES, SNUEP, SNUPDEN) s’opposent à ce que le rectorat de Créteil (Val de Marne) utilise la note de vie scolaire pour gérer l’orientation des élèves. Les organisations dénoncent le fait que cette note soit non seulement prise en compte dans l’obtention du brevet mais aussi qu’elle soit inscrite dans les dossiers d’affectation des élèves.

Le rectorat précise que cela ne concerne que les élèves de 3ème qui entrent en CAP, en BEP ou dans une classe de seconde spécifique (hôtellerie, arts appliqués, cinéma ou seconde conduisant à la filière STI). Le nombre de place dans les filières professionnelles est en effet limité et l’affectation prend en compte les notes des élèves, y compris la note de vie scolaire.

La FSU et la FCPE craignent des inégalités entre les académies, car toutes n’utilisent pas les mêmes procédures d’affectation.

Source : AEF