Un nouveau dispositif baptisé ELSA (Etudiants en Lettre et Sciences Humaines en Alternance) vient d’être mis en place au sein du Conservatoire national des arts et métiers (CNAM). Grâce à un partenariat entre l’établissement et Sciences Po, ce dispositif propose aux étudiants des contrats de professionnalisation.

Vincent Merle, professeur au CNAM, souligne que les entreprises n’ont pas le réflexe d’embaucher des diplômés littéraires et préfèrent faire appel à des étudiants de cursus habituels. Les employeurs estiment souvent qu’un diplômé de formation littéraire ne sait rien faire. L’alternance proposée par le dispositif ELSA permet de faciliter les recrutements. D’autant plus que les employeurs reconnaissent volontiers que ces diplômés apportent un regard neuf et décalé sur l’entreprise.

Le CNAM envisage ainsi d’embaucher une soixantaine de diplômés d’ici la rentrée. Des contacts sont en cours avec les secteurs qui recrutent comme la banque, l’hôtellerie, les services à l’environnement et au développement durable.

Source : Le Monde