« L’anglais domine le monde comme aucune langue auparavant, et plusieurs linguistes prédisent que cette reine des langues pourrait bien ne jamais être détrônée ». Dès le début de l’article, le ton est donné. Mais les chiffres sont parlants : 1 milliard de locuteurs parlent anglais. Certes 1 milliard de locuteurs parlent chinois (mandarin). Mais l’anglais est « la langue commune dans presque chaque domaine », et règne dans l’univers professionnel et scientifique. Et précise l’article, il « y a peut-être plus de locuteurs de chinois, d’espagnol ou d’hindi, mais c’est l’anglais qu’ils utilisent pour communiquer avec d’autres communautés et c’est l’anglais qu’ils enseignent à leurs enfants pour les aider à devenir des citoyens d’un monde de plus en plus hétéroclite ».

Et le français dans tout ça ? Le français est la 12e langue la plus parlée dans le monde avec 125 millions de locuteurs, signale Courrier International. Il est bien à la traîne…

Finalement, il n’est peut-être pas excessif de dire, à l’instar d’un des intervenants de cet article, que « l’anglais est devenu la deuxième langue de tout le monde ».

Et, en conséquence, que ne pas le maîtriser convenablement est une sacrée carence…