Un quart de la population mondiale parle anglais

L'anglais indétrônable : tel est le titre d'un article du Herald Tribune, présenté hier sur le site de Courrier International. Ceux qui ne parlent pas anglais devraient s'y mettre ! La prédominance de cette langue n'est pas près de diminuer, au contraire.

« L’anglais domine le monde comme aucune langue auparavant, et plusieurs linguistes prédisent que cette reine des langues pourrait bien ne jamais être détrônée ». Dès le début de l’article, le ton est donné. Mais les chiffres sont parlants : 1 milliard de locuteurs parlent anglais. Certes 1 milliard de locuteurs parlent chinois (mandarin). Mais l’anglais est « la langue commune dans presque chaque domaine », et règne dans l’univers professionnel et scientifique. Et précise l’article, il « y a peut-être plus de locuteurs de chinois, d’espagnol ou d’hindi, mais c’est l’anglais qu’ils utilisent pour communiquer avec d’autres communautés et c’est l’anglais qu’ils enseignent à leurs enfants pour les aider à devenir des citoyens d’un monde de plus en plus hétéroclite ».

Et le français dans tout ça ? Le français est la 12e langue la plus parlée dans le monde avec 125 millions de locuteurs, signale Courrier International. Il est bien à la traîne…

Finalement, il n’est peut-être pas excessif de dire, à l’instar d’un des intervenants de cet article, que « l’anglais est devenu la deuxième langue de tout le monde ».

Et, en conséquence, que ne pas le maîtriser convenablement est une sacrée carence…

7 commentaires sur "Un quart de la population mondiale parle anglais"

  1. samir  12 septembre 2007 à 21 h 33 min

    bnojour,,
    quelles sont les étapes que je vais les franchir pour améliorer mon anglais comme débutaire:lire beaucoup,acheter des livres ,…merci d’avance.Signaler un abus

  2. Esperanto  30 novembre 2007 à 5 h 56 min

    … mais il ne faut pas exagérer, l’anglais n’est pas devenu la deuxième langue de tout le monde!

    "c’est l’anglais qu’ils utilisent pour communiquer avec d’autres communautés" – j’aimerais bien les entendre à parler cette langue pour bien se comprendre…. L’anglais n’est pas une langue si facile comme on nous la présente.

    Je ne peux qu’à vous conseiller de visionner ces vidéos:
    Prof. Claude Piron: "Les langues: un défi"
    http://www.claude-piron.ch/media...

    Il est évident que dès le début de votre article, le ton est donné, c’est dans leur intérêt (politique, économique, etc.)

    …et pourtant, il existe bien une autre solution! écoutez plutôt ceci:

    "Le prix Nobel de la paix 2008 pour l’Espéranto (UEA)"
    http://www.youtube.com/watch?v=a...

    "Parlementaires suisses proposent le Prix Nobel de la Paix pour l’Association Universelle d’Espéranto (UEA)"
    http://www.kontakto.info/Parleme...

    Alors, "devenir des citoyens d’un monde" …à leur image ou plutôt à l’image de ce monde-ci:

    "Un congrès mondial sans interprètes à Yokohama"
    http://www.kontakto.info/Un_cong...

    😉

    Signaler un abus

  3. Manon  30 novembre 2007 à 7 h 04 min

    Le coût de l’anglais est énorme du fait de ses irrégularités. Il faut 10.000 h, l’équivalent de 6 ans de travail, pour bien le maîtriser et de plus faire des séjours dans les pays anglophones, selon Claude Piron ancien traducteur pour l’anglais et le chinois à l’O.M.S. Ce coût pèse injustement sur les 94% de non anglophones de naissance qui paient en temps et en argent l’équivalent d’une année de PIB mondial. Mieux utilisé cet argent permettrait de satisfaire les besoins de base de toute l’humanité. 10% des accidents d’avion sont dus à des défauts de prononciation. Combien d’Irakiens les impérialistes US ont tué parce qu’ils ne réagissaient pas assez vite aux ordres donnés en anglais?

    Une langue internationale auxiliaire neutre, qui n’avantage aucun impérialisme, beaucoup plus facile et claire que l’anglais est parlée par plus de 2 millions de personnes depuis un siècle dans le monde : c’est l’esperanto.
    Cette langue est de plus recommandée pour faciliter l’initiation aux langues. Sa grammaire, comportant 16 règles qui tiennent sur une page, permet de sérier les difficultés des autres langues. Apprenons les langues efficacement en commençant par l’esperanto après la langue maternelle.
    On peut s’informer sur le premier site gratuit d’apprentissage des langues en Europe fr.lernu.net/
    Signaler un abus

  4. Henri  30 novembre 2007 à 8 h 15 min

    A qui profite le mensonge ?

    Une partie énorme de ce quart de la population mondiale parle une chose qui ressemble à de l’anglais mais qui n’en est pas, une chose linguistique qui n’est pas une langue mais une collection de mots courants extraits d’une langue et utilisée avec une syntaxe douteuse, donc quelque chose qui varie entre le sabir et la lingua franca.

    En fait, l’anglais doit sa position à des enjeux financiers bien compris par les milieux d’affaires anglo-étasuniens : le 12 octobre 1978, le quotidien "The International Herald Tribune" pouvait intituler triomphalement un article : "English is a Profitable Export".

    La couleur avait été annoncée depuis longtemps. Ainsi, un rapport interne du British Council posait cette interrogation dès 1968-69 : "Il y a un élément de commercialité dissimulé dans chaque professeur, livre, revue, film, programme télévisé, de langue anglaise envoyés au delà des mers. Si alors nous sommes en train de tirer un avantage politique, commercial et culturel de l’usage mondial de l’anglais, que faisons-nous pour maintenir cette position ?"

    Les puissants intérêts qui se trouvent derrière l’anglais sont trop souvent oubliés. Ces intérêts ne sont pas ceux de l’ensemble de la population, tant à l’échelle européenne que mondiale.

    Dès 1971-72, alors qu’un accord était intervenu sur les principales conditions d’adhésion de la Grande-Bretagne au Marché Commun, le British Council avait reçu 16% de crédits supplémentaires. C’est ce qui s’appelle avoir de la suite dans les idées.

    Le "Nouvel Ordre Signaler un abus

  5. skirlet  30 novembre 2007 à 10 h 05 min

    "L’anglais indétrônable"… ah bon?… А сSignaler un abus

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.