La Direction de l’Evaluation, de la Prospective et de la Performance (DEPP) du ministère de l’Éducation nationale publie un dossier sur la grande difficulté scolaire. L’étude, menée auprès d’enseignants de CP, CE2, CM2 et professeurs de collège, montre qu’environ deux tiers d’entre eux attribuent l’origine des difficultés scolaires à l’environnement de l’élève.

Les enseignants citent en deuxième position mais loin derrière l’organisation du système scolaire (16,7% des professeurs des écoles, 26,4% des professeurs de collège. Enfin une minorité estime que les difficultés sont liées à l’élève en tant qu’individu (8% des professeurs des écoles, 11,7% des professeurs de collège).

Selon les enseignants du primaire (46,3%), le nombre d’élèves en grande difficulté est resté stable ces cinq dernières années. En revanche, les professeurs de collège (44%) voient une augmentation. La DEPP conclue que la situation sur le terrain est perçue de manière plus sombre par les enseignants du second degré.

Sources : AEF, media.education.gouv.fr/file/91/3/4913.pdf