Le développement de l’apprentissage à l’université

- Il concerne désormais de nombreuses filières

Habituellement associé aux formations de faible niveau (CAP, BEP), l’apprentissage se développe dans l’enseignement supérieur. 71 000 apprentis préparent actuellement un diplôme d’enseignement supérieur sur plus de 2 millions de jeunes inscrits à l’université. L’apprentissage concerne désormais de nombreuses filières comme l’économie, la gestion, les ressources humaines, la communication, le management, le droit des affaires, etc…

L’apprentissage, réservé aux moins de 26 ans, présente des avantages pour les étudiants avec une réussite au diplôme de l’ordre de 95 %, une très bonne insertion professionnelle et un salaire au prorata du SMIC. Les universités sont aussi gagnantes grâce aux financements accordés par le CFA par l’intermédiaire de la taxe d’apprentissage. Enfin les entreprises bénéficient d’une main d’œuvre bon marché mais surtout d’un vivier de pré-recrutement avec des étudiants très motivés.

Mais les universités restent parfois frileuses à l’apprentissage compte tenu du fort investissement nécessaire de la part des enseignants. De leurs côtés, les entreprises doivent faire face au problème de financement. Le gouvernement a en effet imposé aux entreprises de 250 salariés et plus un quota de 3 % d’apprentis en 2008, mais la taxe d’apprentissage, elle, reste identique.

Source : Le Monde

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.