Selon le ministère, Gilles de Robien, ministre de l’Education nationale, a pris acte de la demande de Roland Veuillet d’être affecté à Nîmes.

« Prenant en compte la situation humaine et personnelle » du conseiller principal d’éducation, Gilles de Robien a décidé « le 21 février de donner suite aux recommandations du médiateur de l’Education nationale et d’accorder à Roland Veuillet une affectation dans l’académie de son choix pour lui permettre de retrouver ses proches », précise un communiqué du ministère diffusé mercredi 4 avril 2007.

Ainsi, « la décision ministérielle de mutation de Roland Veuillet de l’académie de Lyon dans l’académie de Montpellier est en instance de signature », ajoute le communiqué. Ce conseiller principal d’éducation avait observé cet hiver une grève de la faim de 57 jours pour protester contre une mutation disciplinaire (de Nîmes à Lyon) décidée à son encontre.

Source : Le Nouvel Obs