Dans sa réponse au questionnaire du SNES-FSU envoyé à tous les candidats à la présidentielle, Nicolas Sarkozy se prononce pour la suspension du décret sur la suppression des décharges horaires. Le candidat de l’UMP juge que ce décret présente la caractéristique d’imposer aux enseignants de « travailler plus pour gagner autant ou de travailler autant pour gagner moins ». Il estime que ce n’est pas la philosophie de son projet présidentiel.

Par ailleurs, s’il est élu, Nicolas Sarkozy envisage d’abroger le dispositif d’apprentissage junior, pourtant mis en place par le gouvernement dont il faisait partie. Il estime qu’un élève de moins de 16 ans n’a pas la maturité suffisante pour décider de s’engager dans une voie professionnelle.

Le candidat de l’UMP se prononce aussi en faveur de la bivalence « à certaines conditions », pour un assouplissement de la carte scolaire, pour une réforme de l’orientation et de l’éducation prioritaire.

Source : AEF