Robien : « Les élèves pris en otage par le boycott des bacs blancs »

- Les enseignants s’exposent à des retenues sur salaires

Gilles de Robien estime que les élèves étaient « pris en otage » par les boycotts de bacs blancs organisés par des professeurs pour protester contre le décret allongeant leur temps de travail. Le ministre de l’Education nationale en appelle « au sens du service public » des enseignants et précise qu’il est dans la mission des enseignants de préparer aux examens.

Le ministre rappelle que le non-respect des obligations expose les enseignants à des retenues sur salaires et avertit que les chefs d’établissement sont tenus de signaler les enseignants qui empêchent la préparation au baccalauréat.

Les appels au boycott des bacs blancs se multiplient, soutenus par les syndicats SNALC-CSEN et SNES-FSU. Quinze organisations syndicales ont d’ailleurs adressé une lettre ouverte aux parents d’élèves pour expliquer le bien fondé de ces actions.

Sources : AFP, AEF

Partagez l'article

Google

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.