Trois arrêtés organisant la bivalence sont parus jeudi au Bulletin officiel. Le premier arrêté définit « les modalités permettant à certaines catégories » d’enseignants de devenir « titulaires d’une mention complémentaire ».

Les deuxième et troisième arrêtés prévoient l’attribution d’une prime spécifique récompensant l’enseignement d’une seconde matière. La prime s’élève à 1 200 euros mensuels pour un enseignement de trois à six heures hebdomadaires, 1 500 euros au delà de six heures.

Source AFP